Robbin Hobb

"L'histoire n'est pas plus figée ni morte que l'avenir. Le passé est tout près ; il commence à la dernière respiration qu'on a prise."

"Si l'on ne meurt pas d'une blessure, on guérit d'une façon ou d'une autre, et il en va de même pour le chagrin. De la terrible douleur de l'instant de la séparation, nous passâmes tous deux dans les jours grisâtres de la stupeur et de l'attente hébétées ; c'est toujours ainsi que m'est apparu le chagrin, comme un temps où l'on attend, non que la souffrance s'efface, mais que l'on s'y habitue."

"L'amour, aussi grand qu'il soit, peut-il jamais compenser                                                                                                                                                   la souffrance qu'on éprouve à sa perte ?"

Robbin Hobb, extraits.

 

L'assassin Royal

 

Les Aventuriers de la mer

L'assassin Royal

Retour au pays

Le soldat chaman

 

"Mon rêve, je le tenais dans mes bras, et il était mort."

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site